© 2019 by Des Montagnes et Des Bulles.

Le Festival Des Montagnes et Des Bulles

    A l’origine du festival BD Des Montagnes et des Bulles, une rencontre avec Philippe Charlier ... on tisse des liens d’amitié, et un soir une idée est lancée : si on le souhaite, il peut nous mettre en contact avec des auteurs de BD, il a baigné dedans depuis toujours avec son scénariste de père !

On dit : même pas cap … on se lance !

    On propose l’idée au maire d’Orcier, pour savoir s’il nous suivrait sur ce projet : réponse positive. Ensuite, et parce qu’on a besoin d’un soutien financier, on en parle au comité des fêtes et au foyer rural : réponse positive !

Reste plus qu’à s’entourer de copains bénévoles et amateurs (ou passionnés) de BD, et avec motivation, on démarre !

    L’une prend en charge l’organisation générale et le contact avec les auteurs. D’autres se chargent de tout ce qui est logistique, d’autres encore de ce qui concerne la communication. Toutes les compétences sont les bienvenues !

    Philippe Charlier nous présente Francis Winis, qui vient tout juste de reprendre le dessin de Buck Danny : il dessine l’affiche de la première édition.

    Félix Meynet dessine avec brio celle de la 2° édition.

En 2014, Baba accepte de relever le défi ...et en 2015 Michel Blanc-Dumont nous fait l'honneur d'accepter notre invitation ! Jérôme Phalippou prend le relais en 2016, suivi de Philippe Luguy en 2017.

Pour 2018 Turk nous envoie le Génie et son disciple !

    La seule chose que l’on impose pour l’affiche, c’est d’apercevoir l’église du village et la crête des Hermones !

 

    D’année en année, on monte en puissance, on obtient une reconnaissance dans le milieu de la BD, une reconnaissance qui se traduit aussi par l’octroi de subventions, et surtout, on fait des rencontres riches et intéressantes qui nous font oublier les tracas de l’organisation et  les quelques moments de découragement.

   Notre objectif est de rapprocher auteurs et lecteurs, de créer des rencontres, dans une ambiance conviviale, et surtout en maintenant la gratuité de l’entrée.

Le festival dans la presse et dans les médias. 

De simples règles élémentaires de courtoisie qui sont parfois oubliées après une longue attente dans les files. Un rappel pour que le festival reste une fête pour tout le monde.

De nombreux partenaires nous permettent d'organiser cette évenement. Nous les en remercions chaleureusement.